Problème de pilote pour Fast Track Pro de M-Audio sous Windows 8.1

Hier après-midi, j’ai tenté d’enregistrer des échantillons en provenance de mes deux synthétiseurs en utilisant une interface audio USB Fast Track Pro de M-Audio. L’opération, qui aurait dû être simple, s’est vite transformée en casse-tête. D’abord la connexion physique causa ses propres difficultés. L’interface audio est pourvue de plusieurs connecteurs et boutons qui sont impossible à identifier sans déchiffrer ce qui est écrit en minuscules à côté. À l’avant du boîtier, c’est déjà un peu pénible. En arrière, c’est encore pire. Je n’ai pour le moment trouvé aucune bonne solution à cela, outre mémoriser l’emplacement exact de chaque connecteur et chaque bouton.

Le branchement effectué, j’ai démarré Ableton Live et tenté de là d’établir la liaison audio. Pour ce faire, j’ai configuré le logiciel pour qu’il utilise ASIO, testé que la sortie fonctionnait, puis j’ai configuré une piste audio pour qu’elle prenne une entrée externe en provenance de l’interface audio. J’ai vérifié maintes fois que l’entrée était l’interface audio et le son de la piste était dirigé vers la sortie principale, j’ai activé le monitoring et malgré ça, eh bien aucun son ne sortait de là.

Pour vérifier la connexion physique, j’ai trouvé un réglage très utile sur l’interface audio: un potentiomètre A/B permettant de régler le taux de signal en provenance des entrées renvoyé directement vers les sorties. Cela m’a permis de confirmer que le son passait bien à travers l’interface audio, à un volume audible. Les diodes sur l’interface s’allumaient également.

J’ai alors tenté d’éteindre Live et tester directement avec le Mélangeur de Windows. Pour cela, j’ai activé l’onglet indiquant les périphériques d’enregistrement et observé qu’aucune activité n’avait lieu du côté de l’interface audio. L’interface produisait des données que Windows semblait bêtement ignorer. J’ai essayé longtemps de chercher un moyen de configurer le système pour résoudre cette difficulté. Tout semblait OK. Tout portait à croire que l’interface était défectueuse, mais pourtant, dans ce cas, pourquoi les données passaient-elles correctement dedans?

J’ai testé sous Linux: même phénomène. Je savais par contre que le pilote de cette interface sous Linux n’était pas parfait. Certains ont eu des difficultés avec les entrées audio et j’ai eu des problèmes au début avec les sorties. Alors le test n’était pas entièrement fiable.

Il va falloir rétrograder à Windows 7 pour tester, me répéta une voix intérieure jusqu’à me mettre les nerfs à vif. Une autre voix me disait qu’avec un Mac, j’aurais pu réussir à effectuer un test qui aurait clairement identifié Windows ou l’interface audio. Mais je n’ai pas de Mac, bon sang. J’ai alors pensé que si j’avais conservé mon installation de Mac OS X sur mon ordinateur, ça aurait vraiment pu servir, cette fois. Bon, va-t-il falloir me retaper la configuration d’un Hackintosh pour vérifier mon interface audio? Pendant quelques minutes, j’ai cru que c’était cela qui s’en venait. Je n’avais pas la patience d’attendre des mois que quelqu’un ait le temps de tester cette interface sur une machine Windows 7 ou sur un Mac. Si je n’avais pas trouvé de solution, j’aurais fini par commettre un acte impulsif comme réinstaller Mac OS X (possiblement en formatant tout le second SSD) ou serais allé me chercher un Mac flambant neuf dont j’aurais bien regretté l’achat, après. J’aurais pesté contre la machine à cause des caractères trop petits et me serais senti obligé de la faire fonctionner parfaitement, ce qui m’aurait mis en maudit pendant des fins de semaine entières!

D’abord, j’ai testé sur mon ultrabook. À ma grande consternation, le son se rendait dans la machine et jouait par les haut-parleurs internes! Mais pourquoi? Les deux machines exécutent toutes deux Windows 8.1! Mais l’ultrabook n’avait pas le pilote de M-Audio, seulement celui de Windows. J’ai songé simplement désinstaller le pilote de M-Audio, mais je me doutais que j’allais perdre la prise en charge de ASIO qui va aider pour la latence sous Ableton Live. Alors, on en revient bel et bien à choisir entre rétrograder vers Windows 7 ou migrer mon installation vers un environnement Mac OS X, sur un Hackintosh ou un véritable Mac. Outre les problèmes d’achat (en cas de vrai Mac) ou de configuration (en cas de Hackintosh), le transfert de licence d’Ableton Live allait lui aussi poser des difficultés. J’ai en effet activé le logiciel sur deux machines: une sur mon installation Windows de ma machine principale, une sur mon ultrabook.  Je n’ai pas trouvé de moyen de désactiver Live sur une machine afin de pouvoir transférer l’autorisation sur une nouvelle.

Par chance, j’ai trouvé comment faire mieux! Le gros problème est que le pilote pour la Fast Track Pro, apparemment obsolète, ne se trouve plus directement sur le site de M-Audio. Le site principal de la compagnie redirige sur celui de Avid qui ne contient que des pilotes pour des nouveaux produits. J’ai donc dû faire une recherche sur Google et sélectionner le résultat dont le site ressemblait le plus à un de M-Audio. L’autre fois, j’avais pogné la 6.0.7 trouvé sur m-audio.fr. Hier, j’ai eu la 6.1.12 mais pour Fast Track pas Pro. Cela ne fonctionnait pas du tout: l’interface était prise en charge par le pilote de base de Windows, l’enregistrement fonctionnait, mais je n’avais plus le ASIO. Ensuite, j’ai eu la 6.1.10 pour Fast Track Pro et ça fonctionne ENFIN! Cela m’a permis d’échantillonner et de bénéficier de ASIO sous Ableton Live!

Ainsi, tout est bien qui finit bien. Le démon d’Apple qui m’a tenté de nouveau a été conjuré une fois de plus, renvoyé dans son plan natal où son maître va pouvoir le houspiller à souhait pour son échec; j’espère qu’il n’y ira pas de main morte!

Laisser un commentaire