Catégories
Uncategorized

La couleur préférée optimale

Quelle est ta couleur préférée? Question si commune pourtant si vide de sens. Existe-t-il autre réponse à cette question qu’une variable aléatoire dont la valeur change avec le temps? En 2009, la couleur préférée d’une personne sera le rouge et ça deviendra peut-être le jaune en 2011.

Je me suis alors demandé ceci. Quand la couleur n’a que peu d’importance pour moi, y aurait-il moyen de formuler une réponse sensée, objective, à cette question supposément si simple?

Eh bien ma première tentative fut de dire que c’était le BLANC, parce que le blanc regroupe TOUTES les couleurs du spectre électromagnétique. Quoi de plus riche et intéressant qu’une couleur qui les unit toutes! Mais sur le papier, le blanc est l’absence de couleur, le manque d’inspiration, le vide. En peinture et en photographie, c’est le NOIR qui contient toutes les couleurs. Alors avec le blanc, je serai une personne riche aux yeux des éclairagistes et des artistes de la scène, adeptes de la synthèse additive, mais passerai pour une coquille vide aux yeux des artistes. L’inverse se produira avec le noir. De plus, le noir ou le blanc, c’est la saturation, la quantité plutôt que la qualité, l’absence de véritable contenu. Alors si j’opte pour l’une d’elles, cela montre que je suis une personne superficielle.

Alors, ne pourrais-je pas établir un compromis en optant pour le GRIS? Le gris, en effet, est la médiane entre le noir et le blanc: ni trop riche en couleurs diverses, ni atteint de cette absence totale de couleurs qui rend tout stérile. Mais alors, suis-je un décis, incapable de pencher vers le blanc ou vers le noir? Peut-être bien.

Ou bien dois-je y aller en fonction de ma personnalité? Si je suis d’un tempérament stressé, devrais-je opter pour le rouge afin de le dénoter, puisque le rouge est une couleur chaude? Ou bien devrais choisir le bleu, une couleur froide, pour montrer que j’aspire au calme et à la sérénité? Et le vert dans tout ça, qu’en faire? Si je le prends, puis-je le faire parce signifier que j’aime le contact avec la nature? Peut-être bien. Alors, rouge, vert ou bleu? Sais plus!

Bon et il y a les couleurs de base de la synthèse soustractive à considérer. Comment faire pour choisir entre le jaune, le magenta ou le cyan? Bon sang que je ne sais pas!

Alors peut-être la réponse est ceci: signifier mon eccentricité en choisissant une couleur qui n’a pas de nom!!! Je prendrais, par exemple, une combinaison linéaire arbitraire de rouge, vert et bleu, tiens disons 45% de bleu, 25% de rouge et 30% de vert. Mais si je prends des parts trop égales, je me retrouve avec du gris et montre le fait que je suis indécis, incapable de choisir!

Alors peut-être serais-je mieux avec une couleur qui évoque de beaux souvenirs, comme le beige qui me fait penser à la chatte Kitkat de mes parents. Oui oui, mais dans quelques années, Kitkat ne sera plus de ce monde et le beige évoquera son décès, un triste événement que j’aurai certes envie d’oublier.

Alors, ce n’est pas noir, ce n’est pas blanc, ce n’est même pas gris, ce n’est pas rouge, ce n’est pas vert, ce n’est pas bleu, on ne sait pas si c’est jaune, magenta, cyan, et c’est peut-être beige, pour le moment. Oui, ce sera ça, ma réponse!

Laisser un commentaire