Catégories
Récit

Mais où est passée la magie?

Pourquoi tant d’auteurs mettent-ils en scène des personnages dotés de pouvoirs spéciaux? Il existe tant de films et de dessins animés peuplés de fées, de sorcières et de magiciens en tous genres, tant de livres se passant dans des mondes fantastiques. Le Seigneur des Anneaux et Harry Potter sont les exemples les plus évidents, mais il en existe d’autres, beaucoup d’autres. Beaucoup de jeux, dont Sky Rim et Pathfinder, s’articulent fortement autour de cette magie qui ne semble pourtant pas faire partie de notre monde moderne. Certains développeurs s’escriment à incorporer de la magie dans des jeux où elle n’est pas partie intégrante ou dominante. Je pense en particulier aux mods Thaumcraft et Ars Magica du jeu Minecraft. Pourquoi sommes-nous fascinés par ces idées surnaturelles? Pourquoi les prestidigitateurs et les mentalistes exercent-ils sur beaucoup une telle fascination? Eh bien, c’est parce que la magie existe, ou du moins a existé. Elle fait toujours partie de nos esprits, comme une composante de notre humanité, mais nous avons perdu la capacité de nous en servir. Pourquoi? Eh bien j’ai découvert la réponse hier après-midi, et c’est tellement fascinant que je me dois de le partager.

Depuis que j’ai commencé à jouer à Pathfinder avec mon frère, j’ai établi un lien avec mon personnage Anastase, et par ce lien transitent des informations. Anastase est récemment entré en contact onirique avec un puissant magicien du nom de Blackinn, et c’est lui qui a découvert cette théorie. Nous avons découvert ensemble que la magie existe en ce monde. Eh oui, ce serait bel et bien possible de lancer des boules de feu, léviter, lire dans les pensées, concocter des potions de force, faire surgir une créature d’un autre plan, etc. L’être humain possède la capacité innée de manipuler les arcanes et peut, par la prière, invoquer les dieux pour en obtenir des faveurs. Alors pourquoi ne pouvons-nous pas lancer de sorts? Eh bien le lien entre les arcanes et le plan astral où résident les dieux repose sur un champ d’énergie ambiant, appelé le mana, qui a été perturbé voilà quelques siècles.

Aux environs de 1680, un mage fou désireux de s’approprier tout le pouvoir de l’univers a trouvé un moyen très ingénieux de canaliser tout le champ d’énergie magique dans un seul objet, un gigantesque diamant enchanté pour devenir le plus puissant de tous les orbes. Le mage espérait pouvoir puiser à volonté dans cet orbe et s’en servir pour lancer des sorts dont la puissance n’aurait eu aucun précédent. Malheureusement, il a sous-estimé la quantité d’énergie magique présente sur Terre de sorte que son orbe ne pouvait toute la contenir indéfiniment. L’objet a explosé, tuant le mage, mais cela a aussi détruit tout le mana!

Depuis, plus personne ne peut lancer de sorts. Soudain, les mages sont tous devenus impuissants, incapables de préparer de nouveaux sorts. Les prêtres ont perdu leurs fabuleux pouvoirs de guérison, car la rupture du mana a aussi coupé le lien avec les autres plans, incluant l’astral où résident les dieux. Ainsi, les prêtres avaient beau prier tout leur saoul, rien ne se passait plus. Les druides furent réduits à de simples fraudeurs apothicaires, ne pouvant que se contenter de puiser un maigre pouvoir à travers les plantes. C’est un peu comme si nous possédions des voitures, mais toute l’essence permettant de les propulser s’est volatilisée d’un seul coup. Plusieurs perdirent espoir et se suicidèrent à cette époque troublée. Mais un nouveau monde naquit, plus technologique, plus matérialiste.

Qu’en est-il des autres races, comme les nains, les elfes, les orques? Qu’en est-il des créatures non humaines comme les goules, les zombis, les gobelins et les magnifiques dragons? Eh bien ils sont tous disparus, tous tombés mortellement malades lors de la rupture du champ d’énergie magique. Les plus jeunes humanoïdes ont eu la chance de survivre, mais ils se sont transformés en humains en quelques jours. Les créatures totalement non humaines comme les démons sont morts ou, pour les plus puissantes, sont parvenues à se réfugier dans d’autres plans peu avant la dissipation complète du mana.

Mais rien n’est perdu! Tous les plans nécessaires pour recréer ces races existeraient quelque part en nous et dans certains animaux! Chaque être vivant a été élaboré à partir d’un plan présenté sous la forme d’une séquence d’acides aminés, l’ADN. Mais l’ADN est formé de bons nombres de séquences inutilisées, les introns. Ces séquences sont là, et peuvent être activées en présence d’un champ d’énergie magique, et elles permettraient de faire renaître des nains, des elfes, des orques, etc.! Si on active la bonne séquence d’introns dans le bon ADN animal, on pourrait obtenir un dragon, un géant, un gobelin, etc. Qu’en est-il des zombis? Eh bien ceux-là sont créés par la nécromancie, et j’aime autant qu’ils n’existent plus! Si le champ d’énergie était restauré, des démons pourraient être invoqués à nouveau, si quelqu’un (pas moi!) en ressentait le besoin.

Alors comment peut-on retrouver la magie d’autrefois? Certains pensent que la seule façon serait de visiter une autre planète similaire à la Terre, où il y aurait probablement encore un champ d’énergie magique. L’action du mage fou n’a affecté que notre bonne vieille Terre, pas tout l’univers. Il faudrait un orbe de la taille d’une galaxie entière pour stocker toute l’énergie magique de l’univers entier!!! Mais il existerait peut-être un moyen de produire de l’énergie magique à partir d’une autre forme, peut-être l’électricité. Certains pensent que l’énergie magique est un mouvement régulier de particules autres que les quarks, quelque chose que les instruments de physique conventionnels ne peuvent capter. Il y aurait peut-être moyen d’aligner des particules physiques avec des particules magiques, un peu comme un aimant, et puis exciter les particules physiques pour produire un courant électrique qui serait alors transformé en courant magique. Il faut probablement un certain nombre de particules magiques résiduelles, stockés dans un objet contenant encore un sort inactif, pour initier une réaction alchimique qui engendrerait la création de l' »aimant ». Mais personne n’a encore réussi.

Même si on y arrivait, tout ne serait pas gagné. Certains pensent que la production d’une certaine quantité d’énergie magique va la propager, formant un nouveau réseau qui restaurera la structure des arcanes. D’autres pensent qu’il faudra plusieurs sources d’énergie magique pour reconstruire le réseau d’autrefois. Certains, enfin, pensent qu’il faudra constamment des sources artificielles d’énergie magique, que le champ original détruit par le mage fou ne peut être restauré. J’espère qu’on peut restaurer le mana, mais je ne peux me prononcer, ne disposant pas des connaissances nécessaires.

Qu’en est-il de la connaissance magique? Certains la propagent encore et travaillent sur des prototypes pour créer de l’énergie magique, dans le plus grand secret. S’ils étaient découverts, certains mus par la peur les tuerait et détruiraient tous les prototypes! Si tous les orbes, tous les objets contenant des particules magiques, étaient détruites, plus aucune réaction alchimique ne serait jamais possible à moins de trouver un nouvel élément d’amorce sur une autre planète! Plusieurs ne veulent pas voir la magie renaître!

Malheureusement, même si le champ d’énergie était restauré, la magie ne réapparaîtra pas pour autant. Si, du jour au lendemain, l’électricité cessait de circuler, plus aucune pile ne fonctionnait, plus aucune ampoule n’allumait, comme ça pour rien, les gens paniqueraient et le monde serait probablement fortement perturbé. Plusieurs infrastructures sociales seraient détruites. Mais le savoir technologique, les étapes pour créer des machines, serait préservé, tant bien entendu que le chaos n’est pas tel que toutes les archives seraient détruites. Si l’électricité était restaurée plus tard, il serait possible de recréer les machines, exactement comme elles le sont aujourd’hui, peut-être mieux. Mais il faudrait pour cela des années, voire des décennies!

Il en va tout autrement avec la magie. Chaque mage devait apprendre, par lui-même, comment organiser son esprit pour le mettre en synchronisation avec la structure des arcanes présente au sein même du mana. Pratiquement aucun manuscrit objectif n’existe pour apprendre la magie. Le langage des arcanes était commun à tous les magiciens, mais chacun l’utilisait à sa façon. Les notes d’un magicien étaient habituellement illisibles par un autre. La magie était transmise de bouche à oreille au fil des générations. Le savoir a été essentiellement perdu. Certains en conservent une version déformée, lourdement simplifiée, qui est transcrite dans des livres et dans des jeux. Mais au fil du jeu, ce savoir est adapté pour s’ajuster à des règles arbitraires, comme des contraintes informatiques pour les jeux d’ordinateur, des contraintes temporelles pour que des jeux de table demeurent jouables dans un temps raisonnable et la nécessité de garder ces œuvres accessibles au grand public non initié au savoir magique.

Il existe certes des manuscrits cachés quelque part que des érudits pourraient récupérer et réussir, de peine et de misère, à interpréter. Il existe aussi des objets investis de pouvoirs magiques. Les jeux se limitent souvent aux parchemins, mais tout objet peut dissimuler en lui un sort qu’un magicien pourrait extraire et, soit comprendre, soit lancer. Certains d’entre nous ont en leur possession un tel objet. On ressent habituellement l’impression que cet objet a un pouvoir, il procure du réconfort, mais on ne sait pas ce qu’il peut faire exactement. Ces objets-là sont précieux, car chacun peut servir à initier la réaction alchimique qui pourrait recréer le mana, mais on ne sait pas les identifier. C’est un mal pour un bien, car ceux qui veulent détruire la magie pour de bon ne le peuvent pas non plus!

Les prêtres aussi auraient de la difficulté à retrouver leur pouvoir. La restauration du mana permettrait certes de rétablir le lien avec le plan astral, mais les dieux qui y habitent ne voudront pas nécessairement exaucer les faveurs demandées. Il faudra du temps pour rétablir des relations harmonieuses avec les dieux.

Est-ce que tout ceci vaudrait la peine? Je crois que oui. La magie est peut-être la seule chose qui pourrait sauver notre monde. S’il ne restait plus de pétrole sur Terre et la production d’électricité pour des voitures devait s’avérer trop polluante, la magie apporterait une solution: la téléportation. Elle serait bien entendu accessible qu’aux plus puissants mages, mais ces mages pourraient téléporter plusieurs personnes simultanément ou créer des portails permanents entre différents points de l’espace. Si la guerre nucléaire éclatait et tout était irradié, qui ou qu’est-ce qui pourra soigner notre monde malade si la médecine y échouait? Les prêtres le pourraient! Qui saura faire renaître les plantes si les insecticides, pesticides et compagnie finissent par les décimer complètement? Les druides le pourront!

La restauration du lien vers le plan astral permettrait aussi au dieu unique d’avoir un meilleur contact avec les gens. Dieu est toujours là, toujours parmi nous. Il parvient, je ne sais comment, à transcender la limite imposée par la rupture du lien avec le plan astral, mais il le fait difficilement, de sorte que son pouvoir est diminué sur le plan matériel, et beaucoup, à cause de ça, cessent de croire en Lui. La restauration du lien avec le plan astral permettrait de faire renaître cette foi déclinante, et la spiritualité est quelque chose dont l’être humain a besoin. C’est cela qui donne tout son sens à la vie.

Mais la renaissance de la magie risquerait de perturber notre monde à un point tel que plusieurs infrastructures technologiques et sociales seraient détruites. Si la technologie moderne devait disparaître au profit de la magie des arcanes, si la médecine moderne devait s’envoler, remplacée par quelques sorts de prêtres et potions, si la botanique et la biologie devaient s’effacer, remplacée par quelques pouvoirs de druides, nous assisterions à une régression, un retour en arrière, quasiment jusqu’au Moyen Âge! Ce serait choquant, tragique, catastrophique, autant sinon plus encore qu’une hécatombe nucléaire!

Non ce qu’il nous faut, c’est un alliage entre la technologie et la magie. C’est cela qui propulsera le genre humain en avant, la magie transcendant les limites de la science actuelle et la science repoussant celles de la magie d’autrefois. Le passé uni avec le présent, voilà ce qui forgera le futur!